Politique

Taubira répond aux attaques de Sarkozy

Face aux attaques venant de la droite par après l’assassinat du prêtre Jacques Hamel, mardi à Saint-Étienne-du-Rouvray l’ex ministre de la justice, Christiane Taubira a tenu à apporter des réponses et avec la manière : Incitations déplacées », « mises en cause opportunistes », « rabâchages grossiers »…

L’ex garde des Sceaux, indique que « ce qui nous arrive demande, demande que tout le monde ait de la hauteur par rapport à la nécessité de protection des habitants et de consolider l’État de droit ».

Dans un message édité sur son compte Facebook le mercredi 27 juillet, l’ex ministre de la justice s’est posé la question de savoir ce que craint la droite en lançant des accusations ? ».

« Après s’être attaquée verbalement au gouvernement pendant quatre ans elle n’arrive pas à s’aérer l’esprit et à réfléchir. Elle reparle chaque fois des mêmes clichés contre la même cible », indique le message de Christiane Taubira qui publie depuis plusieurs jours, des messages sur les réseaux sociaux.

Son message du 23 juillet dénonçait déjà l’attaque du 14 juillet à Nice « ceux qui font la promotion de la peur, de l’angoisse, de la douleur d’autrui et vocifèrent sans tenir compte des larmes », en équivoque aux discours de plusieurs responsables politique de droite.

Elle a publié un dernier message sur Facebook dans lequel, elle s’en prend surtout à Nicolas Sarkozy « candidat à putatif à la Présidence pour lequel, nous connaissons, le ton, la forme, les méthodes et les discours ».

Elle a dressé un bilan du mandat de l’ex président : « rappelons-nous de sa politique de brouillon, les différents raccommodages du code pénal et du code de procédure pénal, le triplement de la rechute, les organisations contraires de la loi pénitentiaire, les baisses d’effectifs d’enquêteurs, de magistrats et de greffiers, l’arrêt de la police de proximité, la suppression des services publics et par conséquent de la présence de l’État » ou « l’étouffement des associations de quartiers », rédige-t-elle.

Taubira répond aux attaques de Sarkozy

Les plus populaires

To Top