Vins

Les coopératives de Saumur et Bourgueil vont se rapprocher

La coopérative viticole de Saumur dans le Maine-et-Loire, qui réunit 150 viticulteurs, va se rapprocher de la coopérative de Bourgueil dans l’Indre-et-Loire comportant 67viticulteurs.

Les coopératives viticoles de Saumur et de Bourgueil ont pris la décision de se rapprocher afin de réunir leurs forces. « Il sera question de mutualiser nos investissements en production, dans la vente et le marketing », récapitule Marc Bonnin, président de la Cave de Saumur, énonçant que tous les effectifs seront gardés.

Très présent dans d’autres secteurs agricoles, cette marque de consolidation coïncide à un besoin de résister à la distribution. « Les négociants et les acheteurs de la grande distribution se réunissent aussi. Nos viticulteurs doivent répondre communément pour demeurer compétitifs dans ce rapport de forces », poursuit Marc Bonnin.

28 Millions d’euros de chiffres d’Affaires

Les deux coopératives avaient commencé à se rapprocher depuis 2002 dans la filiale commerciale de la cave de Saumur, Alliance Loire, au sein de laquelle la cave de Bourgueil dispose de 9%. Quant à la production, l’usine de conditionnement de Saumur, à Saint-Cyr-en-Bourg (Maine-et-Loire) se charge de réaliser de l’embouteillage de sa voisine.

Les deux coopératives gèrent une dizaine d’appellations, de l’Anjou au Touraine, sans oublier Saumur-Champigny et Saint-Nicolas de Bourgueil. Les deux représentent maintenant 28 millions d’euros de chiffre d’affaires et plus de 11 millions de bouteilles.

La fusion, dernièrement choisie par les conseils d’administration des deux coopératives, devrait être homologuée au cours des assemblées générales à partir du 26 février.

Les plus populaires

To Top