Actualités

Alexandre Ricard pose sa marque chez Pernod Ricard

Le petit-fils de Paul Ricard dirige le groupe depuis un an. Il a schématisé et restructuré pour devenir plus efficace et réactif.

Depuis un an, Alexandre Ricard, petit-fils du créateur du groupe, prenait le contrôle de Pernod Ricard, deuxième mondial des vins et spiritueux. Montrant ainsi le retour de la famille aux commandes dans une période à la fois criée sur des marchés primordiaux et devenue beaucoup plus éphémère. Obsédé par la croissance, Alexandre Ricard s’est attelé pendant une année à « ajuster le groupe » à cette nouvelle circonstance. Pour le rendre plus leste, plus véloce, et lui permettre de saisir les opportunités d’achats. Mais également pour l’accorder à des « consommateurs qui ont modifié leur habitudes. Ils ne préfèrent plus une seule catégorie d’alcool ou une marque. Ils consomment plusieurs choses suivant l’instant, le milieu ou les personnes avec qui ils se trouvent ».

Qualité du contact

Partisan d’un modèle de changement culturel, Alexandre Ricard a voulu partager « un nouvel état d’esprit dans le groupe. Je veux qu’un chef de rayon soit capable de choisir le commercial de Pernod Ricard parce qu’il est souriant et qu’il affiche la bonne humeur ». Une posture qui ne s’ordonne ni ne s’exige. Il l’admet bien, mais croit fortement qu’ « on l’inspire par l’exemple ».

La qualité du contact occupe désormais une place importante dans la profession de foi d’Alexandre Ricard, qui veut prouver ce nouvel état d’esprit. « Pernod Ricard, c’est premièrement humain », déclare-t-il. De l’humain qu’on voit et avec qui on discute « dans la transparence ». Celle que dessine le nouvel étage de la direction au siège de l’entreprise. Les bureaux individuels, parmi lesquels, vous avez celui du patron, n’existent plus cèdent leur place à un « open space » et des salles de réunion claires.

Simplifier la vie du groupe

Comme nous sommes à l’ère du changement technologique, le nouveau dirigeant a également compté sur les réseaux sociaux internes et les communications électroniques pour changer le rapport à l’information. « Il faut casser les greniers », déclare-t-il en indiquant que les succursales mondiales discutent désormais sur l’intranet pour faciliter les échanges de bonnes pratiques.

Alexandre Ricard pose sa marque chez Pernod Ricard

Les plus populaires

To Top